• Institut Français des Seniors - 26 rue Carnot, 92300 Levallois-Perret
  • +33 6 71 60 85 88

Author Archives: Admin

Comment bien preparer sa retraite

Vie à la retraite : Comment préparer sa retraite et batir mon projet de vie, intervention France Bleu

Le passage à la retraite est une étape de vie extrêmement importante. C’est même une rupture de vie. Parce qu’on va passer de la vie professionnelle qui nous apportait toute une série de bénéfices, comme par exemple une reconnaissance sociale et des activités, à une vie de « liberté à plein temps ». Être à la retraite c’est l’occasion mais aussi l’obligation de re-traiter sa vie.

Ecouter l’intervention d’Hervé Sauzay sur France Bleu : Comment préparer sa retraite

Comment bien se préparer à la retraite ?

Aujourd’hui, avec une espérance de vie qui progresse de 2 mois par an, sous l’effet de la santé et de meilleures conditions de vie, nous avons 27 ans d’espérance de vie quand nous arrivons à la retraite. En 1968 cette espérance de vie n’était que de huit ans parce qu’on partait plus tard à la retraite et qu’on vivait moins longtemps. On a donc trois fois plus de temps aujourd’hui : c’est fondamental parce que ça donne le temps de développer des projets de vie. C’est comme une « troisième mi-temps » de notre vie après le temps de l’enfance et le temps d’adulte au travail.

Et pour la première fois dans notre vie nous sommes totalement maitres de notre agenda. Auparavant c’est nos parents qui décidaient de ce que nous faisions, quand on était enfant. Ensuite, ce sont nos patrons qui décidaient de notre emploi du temps. Maintenant ,à la retraite, pour la première fois de notre vie, nous avons une totale liberté de choix. Dans la limite de nos possibilités bien sûr, en particulier en matières financière et de santé, mais c’est notre affaire.

Il est donc vraiment important de préparer ce moment et de voir cette vie à la retraite comme une occasion de développement, d’épanouissement, de rebond : ce n’est pas la retraite au sens militaire (la défaite) ni religieux (l’isolement). C’est plutôt, comme on dit au-delà des Pyrénées la « jubilation » (retraite se dit « jubilacion » en espagnol).

On est en bonne forme aujourd’hui à 60 ans mais l’horloge du corps tourne quand même ; il est donc temps d’aller vers ce qui est essentiel pour nous.

Ce mot essentiel est très important car la retraite est le moment où on va pouvoir se rapprocher de ce qui est vraiment fait pour nous. Et autour de 60 ans, on sait ce qui est fait pour nous, ce qui nous va -ce qui ne nous va pas, là où on a du plaisir- là où on n’en a pas, là où on est bon – là où on ne l’est pas. On a un jugement assez sur sur ce qu’il faut qu’on fasse et qu’on ne fasse pas, pour être heureux tout simplement. La construction de ce projet de vie doit se construire à partir de ce que nous sommes vraiment, de notre ADN.

Quels conseils peut-on donner, tirés de l’expérience des 700 000 personnes qui partent à la retraite chaque année ?

5 conseils

Première chose à faire : prendre le temps de réfléchir à ce qui est essentiel pour moi. Qu’est-ce que j’ai véritablement envie de faire ? Qu’est-ce qui va me correspondre ? La moitié des retraités sont arrivés à la retraite sans la préparer et ce sont ceux là qui se sentent parfois perdus. Y réfléchir deux ans avant c’est bien, plus tôt ça ne sert pas à grand-chose car on court le risque de rêver sa vie de façon peu réaliste. « Il faut vivre ses rêves, pas rêver sa vie » disait Bill Gates.

Deuxième conseil : ne pas en avoir peur. On va arriver très bien à s’adapter à la retraite. D’après nos études seulement 7 % des retraités trouvent que la retraite se passe moins bien que ce qu’ils espéraient.

Mais il y a un espèce de flou qui peut durer six mois à deux ans au moment de la transition. Pour bien faire ce passage, il faut penser à d’autres moments de sa vie où on a traversé des épreuves ,alors qu’on s’en est sorti, puisqu’on est toujours là. Sur quelles qualités, quelles forces, je me suis appuyé à ces moments-là ? Par exemple, je ne m’affole pour rien pour des petites choses mais quand les sujets sont importants je suis courageux, où j’ai un fort intérêt intellectuel qui m’a permis de me changer les idées, ou je me suis appuyé sur mon réseau de relations parce que j’ai beaucoup d’amis. Toutes ces forces sont encore en moi et je vais m’en servir pour réussir ce passage.

Troisième conseil :  faire le tri dans sa vie. Ça commence par faire le tri à la maison, dans cette maison dont les enfants sont partis depuis quelques années et qu’on va sans doute réaménager pour la rendre plus confortable parce qu’on va y passer beaucoup plus de temps. Mais faire le tri aussi dans ses relations ; on n’est pas forcément obligé d’aller voir sa belle-mère tous les dimanches on peut décider d’aller la voir tous les mois…

Quatrième conseil, sans doute le plus important : associer mon conjoint à cette réflexion. La vie à deux va prendre de l’importance. Les enfants sont partis, le couple se retrouve 2 à 2 face-à-face entre 4 murs,7 jours sur sept et 24h/24, souligne Anasthasia Blanché, la psychologue spécialiste de la retraite auteure du livre « la retraite, une nouvelle vie « paru chez Odile Jacob.

On assiste à une augmentation du nombre de divorces par rapport aux années précédentes dans ces âges-là, ça reste raisonnable et bien inférieur aux générations plus jeunes, mais néanmoins on voit clairement dans nos études  qu’en particulier les femmes sont un peu moins heureuses dans leur vie de couple que les hommes et que peuvent ressortir au moment de la retraite un certain nombre de « cadavres des placards ».

Anastasia Blanché recommande que chacun conserve deux zones personnelles : des lieux et des temps à soi. Une pièce dans la maison, une activité qu’il ou elle fait sans l’autre.

Il y a une petite difficulté à gérer le passage car il y a deux ans d’écart entre les hommes et femmes dans les couples, les hommes arrivent donc à la retraite avant les femmes.

Cinquième conseil : bâtir un plan d’action de son, de ses projet(s) de vie à la retraite. on pourrait dire que la vie à la retraite ce sera comme un trèfle à quatre feuilles

Il y a la feuille de la vie affective : Quelles sont les relations qui me font du bien ? Qui ai-je envie de voir plus souvent, moins souvent. ? Qui je voudrais revoir que je ne voyais plus ? et il y a un Grenelle du couple à faire pour décider d’un nouveau mode de vie ensemble.

Il y a la feuille du matériel :  dans quel logement je vais habiter, est ce que je décide de rester dans l’appartement que j’occupe aujourd’hui ou est-ce que je vais changer de lieu de vie? Comme j’ai 25 ans devant moi je peux décider d’aller habiter ailleurs mais il faut faire ce choix avec précaution, ne pas aller vivre en pleine campagne parce que vous allez avoir besoin à vos vieux jours d’être près de centres urbains où vous pourrez faire vos courses facilement et être près des professionnels de santé. Autre sujet matériel : mon budget va changer : un peu moins de revenus (voir préparer sa retraite financièrement et administrativement) mais des héritages éventuels, des dépenses en moins car les enfants sont partis et les gros emprunts sont remboursés, des dépenses en plus en cas de divorce ou pour payer les aides à mes parents âgés.

Il y a la feuille de la vie spirituelle ou plus largement des valeurs : quelles valeurs je veux développer ? si par exemple j’ai une sensibilité aux personnes les plus fragiles  je peux décider de me lancer dans la vie associative mais ça n’est pas une obligation. Il y a seulement un tiers des retraités qui sont engagés dans des associations.

Et puis enfin dernière feuille du trèfle : celle des activités tout simplement. Par exemple je me remets au piano, j’en avais fait quand j’étais petit, je n’ai pas eu le temps d’en faire au cours de ma vie professionnelle ; j’aimais bien jouer au golf, je vais le faire plus souvent ; où je vais me mettre au vélo parce que mon médecin m’a dit que c’était bon pour ma santé et que ça ne fait pas mal au dos. A la retraite on fait souvent un beau voyage pour célébrer ce passage mais les voyages ne nourrissent pas toute une vie. Ce qu’il faut identifier ce sont les activités où je vais développer mes talents ou en apprendre de nouveaux. Un proverbe japonais dit qu’on ne devient vieux que quand on n’apprend plus.

Il y a 3 erreurs à éviter

La première c’est de penser que tout ce qu’on n’a pas eu le temps de faire avant on va pouvoir le faire d’un coup.

La deuxième c’est de se précipiter dans l’associatif à temps plein par peur du vide après une vie professionnelle bien remplie.

La troisième c’est à la fois de concevoir sa nouvelle vie comme « annule et remplace » ou comme « copier-coller » ma vie d’avant. Aucun des deux ne marchent.Annule et remplace c’est un rêve et copier-coller c’est dommage car la retraite est justement l’occasion de développer de nouveaux talents et de nouvelles facettes de ma personnalité.

Ce que les seniors transmettent

Quelles valeurs les seniors transmettent ils ?

Ils sont indispensables particulièrement en temps de crise pour aider financièrement leurs enfants et petits enfants mais ils leur transmettent aussi des valeurs et des repères dans la vie. Découvrez lesquelles…

La transmission ne se limite pas au patrimoine ou aux aides financières intergénérationnelles mêmesi les seniors sont propriétaires de 70% du patrimoine français et transmettent chaque année 30 Mds€ à leurs enfants et petits enfants (source Conseil d’Analyse Economique auprès du Premier Ministre). Dans notre société où les jeunes générations ont besoin de repères pour grandir dans leur vie, ceux que leur transmettent leurs parents et grands-parents en font partie et ont une valeur particulière. Que transmettre aux futures générations? L’enquête de l’Institut Français des Seniors faite sur son Panel Silver Testeur fin 2014 (les résultats ne changeraient pas beaucoup aujourd’hui car on parle là de valeurs de fond qui sont atemporelles) y répond.

Téléchargez l’étude complète en laissant vos coordonnées :

Sondage : Les seniors français face à la retraite

Sondage : Les seniors français face à la retraite

Nous avons interrogé et comparé les réponses de français déjà retraités et des seniors qui vont l’être prochainement. Les seniors vivent bien leur retraite après un temps d’adaptation. Les différences hommes/ femmes sont parfois surprenantes….

les seniors et les médicaments

Les seniors et les médicaments

Les seniors et les médicaments

Cette étude mesure le rapport aux médicaments et les pratiques santé des seniors. Les résultats varient bien sûr beaucoup avec l’âge. La mauvaise combinaison de médicaments provoque 128 000 hospitalisations et 10 000 décès chaque année … un véritable enjeu de santé publique. Enquête réalisée par l’Institut Français des Seniors, entre le 23 et le 29 mars 2015.

Que voulez vous rechercher ?